Notre ville intelligente.

Drummondville est à l’aube d’une période de transitions très importantes sur plusieurs plans. Sa population a la chance de jouir de conditions favorables (dynamique, bon climat social et économique, localisation avantageuse, etc.). Tout va plutôt bien quoi!

Voilà de bonnes raisons d’être de bonne humeur, enthousiaste et optimiste. Permettez-moi d’en ajouter une pour ceux qui trouvent ça trop tranquille ici, il va y avoir de l’action localement dans un futur rapproché. Et vous avez votre mot à dire et votre part à faire pour aider à la transition déjà amorcée pour sortir Drummond du 20e siècle et contribuer à l’ amener vers de plus hauts sommets. Et qui sait, peut-être deviendra-t-elle un jour une ville chouchou cité par les touristes.

Pour absorber en douceur la croissance démographique occasionnée par les réfugiés climatiques et les bouleversements causés par la diminution des ressources non renouvelables, il nous faut l’anticiper. Comment? Premièrement en prenant conscience de notre statut de terre d’accueil et de la chance que l’on a d’avoir un environnement encore relativement sain et riche. Ensuite, participer aux améliorations de nos habitudes, de nos façons de faire localement, parce qu’être intelligent au 21e siècle c’est être en mode durable. L’Accord de Paris est clair, il faut agir pour durer et c’est à nous de jouer. Faisons notre part en évoluant collectivement vers une société éveillée,axée sur l’entraide.

De la pyramide des 3R que tout le monde connaît, récupérer et recycler ont pourrait dire que réduire trône au sommet. Chaque action compte surtout lorsqu’ elles sont imitées. En réduisant nos GES (gaz à effet de serre) occasionnés en grande partie par les transports, qui eux aussi peuvent l’être par le fait même en soignant notre boulimie pour les « cossins » fragiles et futiles suremballés et produits à l`autre bout de la planète par des enfants, et qui sont en fait prédestiné, au final, à passer les 400 prochaines années au dépotoir.

Favoriser l’économie circulaire, oui acheter localement ça se peut encore, connaître le nom du producteur de l’artisan ou du maraîcher de ma localité améliore le sentiment d’appartenance et de solidarité, c’est bon pour la planète et en plus c’est bon pour l’économie, tsé le PIB (produit intérieur brut). Mais en plus, il y a aussi le PIR (progrès intérieur réel) c’est-à-dire le niveau de bien-être réel ou si vous préférez bénéficions-nous collectivement des bienfaits de toute cette richesse?

Passer plus de temps en famille ou dans le trafic? Instruit et cultivé ou ignorant? En santé ou malade? Paisible ou stressé? Ouvert sur le monde ou individualiste? Voici quelques choix à faire. Donner à cette ville un vent de fraîcheur tout azimut pas juste inspiré des pays scandinaves, mais des quatre coins du globe en y ajoutant cette touche personnelle de société débrouillarde et créative qui nous caractérise. Transport en commun efficace et électrifié, commerces de proximité, économie d’énergie, automobilistes branchés sur le covoiturage, quartiers propres et chaleureux, un centre-ville (coeur) redynamisé et convivial pro piéton, pistes cyclables et couvert forestier, ça se peut ici et maintenant. Aider des comités de citoyens et des groupes environnementaux agissant comme témoins des besoins réels. Une ville responsable et respectueuse de ses concitoyens présents et futurs, désireuse de donner l’exemple, prend le virage nécessaire maintenant, pour un demain viable, avec son plan d’aménagement écoresponsable intelligent et efficace, donc adapté à notre réalité. Pour une transition plus facile et équitable pour tout le monde, les solutions existent il suffit de le vouloir.

Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde (Gandhi)

Suggestion de lecture : Agir sur la ville, essai d’écologie urbaine de Jacques Vicari aux Éditions du Moniteur
Qui peut sauver la cité de Gaëtan Lafrance et Julie Lafrance aux Éditions Multimondes
La COACS (Coalition pour une action citoyenne solidaire)


Publié dans l’express de Drummondville : https://www.journalexpress.ca/2018/08/31/tribune-libre-notre-ville-intelligente/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *